Supreme Power T1 Jeux de pouvoirs de J.M. Straczynsky et G. Frank

Catégories : Comics


Résumé de l’éditeur :

Nous sommes sur une Terre qui n’a jamais vu de super-héros. Mais quand le gouvernement des Etats-Unis révèle au monde entier l’existence d’Hyperion, un être doté d’incroyables pouvoirs, tout bascule et d’autres surhumains ne tardent pas à apparaître. Voici leur histoire, celle de créatures extraordinaires qui vont former le fameux Escadron Suprême la Terre. Une capsule spatiale s’écrase sur notre planète, au coeur des Etats-Unis. A son bord, un enfant alien doté de super-pouvoirs. Il grandit à l’intérieur d’une base secrète jusqu’à l’âge adulte. Il prend alors le surnom d’Hyperion et devient le premier super-héros américain. Découvrez ses origines et celles d’autres héros qui vont à jamais changer la face du monde.

Supreme Chronik :

On se retrouve aujourd’hui avec ma première chronique dédié à un comics (= bande dessinée américaine en général). Pour bien commencer, j’ai décidé de prendre ce bel album que m’a offert ma chérie pour mon anniversaire. Il est composé de 240 pages et regroupe les 12 premiers épisodes de la série. Aux Etats-Unis, un numéro sort au rythme d’un par mois. Il y a environ 40 pages. En France, il faut compter 1 an (voire 2 et plus) pour lire 46 pages de bande-dessinée…

Supreme Power est écrit par J. Michael Straczynsky et dessiné par Gary Frank. Straczynsky est surtout connu pour avoir créé la série télévisée Babylon V, une des meilleures séries de science-fiction de tous les temps (que je n’ai pas vu personellement). Il avait prévu dès le départ une intrigue sur 5 saisons et il les a obtenu (non sans problème dû aux chaines et aux audiences). Il a écrit 93 des 110 scénarios, il a eu et a toujours le contrôle total sur cette série. Malgré cela, il a ensuite d’autres expériences télés malheureuses et il se tourne alors vers les comics. D’abord, pour la maison d’édition Top Cow (Rising Stars, Midnight Nation, Delicate Creatures) puis pour Marvel (The Amazing Spider-Man, Supreme Power, Fantastic Four, etc). Gary Frank a travaillé deux fois avec lui, le comics ici présent + Midnight Nation. Il a aussi bossé sur The Incredible Hulk pour Marvel et SuperGirl pour DC (les 2 grosses maisons d’édition comics US).

Mais intéressons-nous maintenant à ce comics… Supreme Power raconte l’histoire de super-héros très semblables aux Superman, Batman et cie. Hyperion est par exemple la déclinaison de Superman et Nighthawk de Batman. Hyperion atterit tout comme Superman sur la Terre dans son vaisseau spatial, il est recueilli par de gentils fermiers mais là, au lieu de rester avec eux, il est enlevé par le gouvernement américain pour être placé sous contrôle. De faux parents s’engagent ainsi dans une mission de longue durée pour surveiller l’enfant (un peu à la Truman Show) et lui enseigner une éducation pro-américaine destiné à le pousser à aider son pays une fois arrivé à l’âge adulte. Nighthawk, de son côté, voit aussi ses parents mourir devant ses yeux (comme Batman) et décide ensuite de faire le vengeur masqué dans une ville sombre et dangereux comme Gotham City. Il est ici plus un hibou qu’une chauve souris et changement majeur, il est noir et ne sauve que les noirs qui sont attaqués dans la rue.

Ce côté quelque peu raciste est un exemple de la maturité de ce comics de super-héros qui se veut plus violent et réaliste par rapport à la nature humaine, un peu comme dans Watchmen les Gardiens. C’est vraiment ce côté décalé et cette reprise des thèmes classiques pour les détourner qui m’a plu dans ce comics. Il y a pas mal de rebondissements aussi et ça redonne toujours de l’intérêt au récit. Les numéros se lisent d’une seule traite ! Faut dire aussi que j’aime beaucoup le dessin, assez fin, détaillé et les couleurs très vives, correspondant bien au style du dessin. Bref, vous l’aurez compris, c’est un vrai coup de cœur, j’ai hâte de lire le volume 2 qui, je l’espère, sortira l’année prochaine en gros volume hardcover chez Marvel Deluxe.

Exemple du dessin à l’intérieur :
cliquez pour agrandir

De plus, je me suis fait un petit film dans ma tête (vous allez me prendre pour un fou, si ce n’est déjà le cas) mais imaginez que Peter Parker (qu’on pourrait renommé Pierre Parcoeur) ne se soit pas fait mordre par une araignée génétiquement modifiée mais par un moustique :D On l’aurait appelé moustik-man ou mieux : Mosquito-man ! Avec un superbe costume noir, il pourrait voler et foncerait sur les bad-guys pour leur sucer le sang (tel un vampire mais sans les inconvénients, il pourrait toujours manger son cheeseburger le midi) ! Sa seule contrainte : ne pas trop boire de sang sinon il grossirait et pourrait éclater sous la charge d’un Super-Villain. Eh oui, pas facile la vie de super-héros…

Allez, finies les conneries, on se reconcentre et on repart à la charge bientôt pour ma première critique roman de l’année 2010 qui commence trèèès bien avec le Tara Duncan tome 2 qui est (comme le précédent), de très (très) bonne facture ! A bientôt !

- Cette chronique est sponsorisée par les spray Baygon -
: Pardon :
Cette chronique t'a plu ? N'hésite pas à laisser un commentaire ou suivre mon flux RSS pour être au courant de mes futures publications !

Chroniqué par baba le 9 janvier 2010

Commentaires

  1. Ravie que mon cadeau t'ait plu, mon cœur ! Pour ce qui est de la lecture de ce comic, elle attendra, je pense ^^ 9 janvier 2010 13:09

  2. ah baba, moi qui aime beaucoup les comics, tu me tentes, là... je crois que j'en parlerai à mon chéri pour un futur cadeau (je suis une ptite maline, pour augmenter ma PAL!) 9 janvier 2010 14:07

  3. Ah la la j'adore venir te lire parce que je rigole toujours ^^
    Bon les comics c'est pas trop mon trip mais ça à l'air sympa ça. 16 janvier 2010 00:06

Laissez un commentaire

22 October 2017 19:05

Baby Challenge

A la conquête des médailles !


11/20


5/20


3/20


3/20

Médaille de chocolat à 8/20
Médaille de bronze à 12/20
Médaille d'argent à 16/20
Médaille d'or à 20/20

The Amazing Challenge Cinemania


Avancement : 3 / 12

Mini-challenge SF :
46 / 50

Mini-challenge Action :
45 / 50

Mini-challenge Thriller :
43 / 50