La Trilogie de l’ombre, tome 1 : Le Fils de l’ombre de Jon Sprunk

Catégories : Fantasy | Sprunk Jon

Le fils de l'Ombre4ème de couverture : 


Dans la ville sainte d’Othir, traîtrise et corruption rôdent à tous les coins de rue. L’endroit rêvé pour un assassin dénué de scrupules et sans allégeance. Caim gagne sa vie à la pointe de l’épée, jusqu’au jour où un contrat le projette en pleine machination. Confronté à des hommes de loi véreux, à des tueurs rivaux et à la sorcellerie venue de l’Au-delà, il peut compter sur Joséphine, la fille de sa dernière victime, et sur Kit, un fantôme qui lui veut du bien. Caim ne se fie qu’à ses couteaux, mais pour déjouer cette conspiration qui prend sa source au cœur de l’empire, il doit s’approprier son héritage, celui du Fils de l’Ombre…


Titre VO : 
Shadow’s Son
Genre : Fantasy
VO et VF sont sortis en cette même année 2010
Edition lue : VF – 360 pages



Je remercie les Editions Bragelonne de m’avoir fait découvrir ce nouvel auteur et cette nouvelle trilogie !




Chronique :



Planqué dans l’ombre, Caim est un assassin particulier. Il est le meilleur et le plus efficace car il a deux atouts : d’un, il se faufile dans les ombres comme personne d’autre et de deux, il a Kit une voiture qui parle tout seule une femme fantôme qui l’aide, lui apparaissant de temps en temps pour le guider, lui donner des informations sur la position des ennemis ou le taquiner. Elle sera d’ailleurs un petit jalouse quand elle rencontrera Josie.


Josie
, c’est Joséphine, la fille de sa cible ! Seul problème, quand Caim arrive sur les lieux, la cible est déjà morte ! Il se rend compte alors qu’il a été doublé. Quand des soldats arrivent dans la maison et que la jeune fille est en danger Caim montre qu’il a du coeur, s’occupe d’eux et la sauve.


Il découvrira alors un complot machiévalique où se mêlent hommes d’Eglise, politiques, assassins et magiciens de l’ombre. C’est l’un des gros points forts du récit.
C’est assez tordu pour que j’adhère. Les personnages ont chacun leur objectif et feront tout pour l’atteindre, qu’importe le comportement des autres. Caim va donc rencontrer des ennemis coriaces qui ne lui feront pas de cadeau. Tant mieux, lui n’en fait pas non plus. Notre jeune homme ténébreux s’est manié les couteaux à la perfection.


Ce roman de fantasy adulte est un pur concentré d’action. Il y a malgré tout quelques moments d’apaisement pour satisfaire notre soif de savoir. On découvre ainsi quand même un peu le passé des personnages et leurs sentiments. Je trouve malgré tout que ça manque de réponses au final. Le roman est trop court (un peu plus de 300 pages) et finalement, j’aurais aimé en savoir plus sur le passé du héros (car les flash-backs sont pas toujours très clair ici), l‘origine précise de ses pouvoirs et surtout, en découvrir plus sur Kit, la femme fantôme, qui n’apparaît d’ailleurs pas beaucoup en seconde partie de roman (bon ok, elle était parti bouder !). Va donc falloir acheter absolument le tome 2 pour savoir la suite.


Tant que je suis dans les points faible, je note également qu’il manque une carte au début du roman. Vu que le récit se déroule quasi intégralement dans la ville d’Othir, j’aurais par exemple aimer une illustration de la ville, voir comment l’auteur se la représente. Les descriptions sont assez limitées, on se ballade d’un lieu à l’autre mais ça manque un peu de détails, je trouve. Tout ce que j’ai globalement retenu, c’est qu’il y a une HauteVille où vivent les riches et une BasseVille où vit le peuple… Le reste du continent, c’est pas très clair non plus mais vu la fin, il semble qu’on va plus se balader dans le tome 2.


Malgré tout, niveau illustration, on a été bien servi pour la couverture. Magnifique ! C’est l’oeuvre de Michael Komarck dont je vous encourage FORTEMENT à aller voir son portfolio : 
http://www.komarckart.com/

Pour revenir au roman, je me suis quand même beaucoup attaché aux personnages, notamment le duo Caim / Josie. Sans spoiler, je peux vous dire que la fin est très rythmée et tendue. J’ai stressé en même temps que les personnages, j’ai bien senti chaque attaque, chaque coup porté. C’était très bien décrit. L’écriture de Jon Sprunk est fluide et compréhensible, je n’ai en tout cas rien à redire là-dessus. Pour un premier roman, c’est du bon boulot !

Pour les raisons évoquées plus haut et pour ce petit quelque-chose qui manque, je ne mettrais par contre pas une note de perfection. Il manque peut-être un grain de folie, un rebondissement qui m’aurait vraiment surpris. Mais c’est qu’un premier tome, je suis sûr que l’auteur fera encore mieux la prochaine fois. Vivement la suite pour le savoir !


Note globale : 8 / 10

0saves
Cette chronique t'a plu ? N'hésite pas à laisser un commentaire ou suivre mon flux RSS pour être au courant de mes futures publications !

Chroniqué par baba le 9 novembre 2010

Commentaires

  1. le tome 1 est dans ma LAL 9 novembre 2010 14:57

  2. J'ai très envie de le lire ! 10 novembre 2010 20:58

  3. J'ai trouvé aussi qu'il n'y avais pas beaucoup de révélations concernant les pouvoirs de Caim ou sur Kit mais vu que ce n'est que le premier tome il faudra voir par rapport au tome 2. Je suis allé voir le site de l'illustrateur et c'est très beau. J'aime bien cet univers. Sur la couverture que je trouve superbe je trouve que l'homme est trop vieux mais c'est un avis personnel. 10 novembre 2010 21:05

  4. Je suis contente de lire ton avis, car il rejoint vraiment le bien c'est assez chouette :)
    J'ai vu beaucoup d'avis de gens absolument conquis, mais moi aussi il me manque quelque chose pour être ravie ^^
    Ceci dit, je lirai la suite avec plaisir! 18 novembre 2010 09:57

  5. Salut le blog !
    Je passe souvent lire vos billets et puis la je me suis décider à lacher un commentaire.
    Je juge que les billets sont superbement mis en valeur et enrichissants, que c’est agréable de vous lire.
    Continuez comme ça le plus longtemps encore !
    A très bientôt. 18 novembre 2010 19:58

Laissez un commentaire

18 October 2018 10:07

Baby Challenge

A la conquête des médailles !


11/20


5/20


3/20


3/20

Médaille de chocolat à 8/20
Médaille de bronze à 12/20
Médaille d'argent à 16/20
Médaille d'or à 20/20

The Amazing Challenge Cinemania


Avancement : 3 / 12

Mini-challenge SF :
46 / 50

Mini-challenge Action :
45 / 50

Mini-challenge Thriller :
43 / 50